. .
Milieux humides

les gorges de  la bourne © Esnault Jean-Yves
Les milieux humides sont des espaces de transition entre la terre et l'eau, constituant un patrimoine naturel exceptionnel, en raison de leur richesse biologique et des fonctions naturelles qu'ils remplissent. Les zones humides sont parmi les milieux naturels les plus riches du monde, elles fournissent l'eau et les aliments à d'innombrables espèces de plantes et d'animaux.

La nature karstique du sous-sol rend les zones humides d'autant plus rares et précieuses sur le plan patrimonial. Outre quelques mares disséminées dans les forêts et pâtures du massif, elles se concentrent dans quelques fonds de vallée (plaine de Lans, Vernaison...).
On trouve également les mégaphorbiaies, formation originale de cuvettes humides des forêts montagnardes, comme la forêt d'Ambel, à la faveur d'un espace ouvert.

Les milieux humides regroupent également les rares marais, les fossés humides, les cours d'eau et  leurs berges...


Ainsi, les vallées alluviales des cours d'eau de la Drôme, de l'Isère et, à moindre titre, de la basse Bourne, attirent une faune inféodées aux milieux aquatiques, que l'on ne retrouve pratiquement pas ailleurs dans le territoire du Parc naturel régional du Vercors (castor, foulque, grèbe huppé...).

 

 
Téléchargements

Voir toutes les études disponibles en médiathèque


Pas d'actualités pour ce critère de recherche